Atelier "l'art du geste"

Mettre des gestes sur une prestation publique pour capter son auditoire par ses mains, ses yeux et son corps… Découvrir les secrets du geste dans l’interprétation musicale et théâtrale.

Ensemble, nous apprendrons comment le corps, les bras, les mains, les yeux peuvent consciemment souligner l’expressivité d’une pièce chantée. C’est un complément à la mise en scène, qui va être particulièrement utile pour les situations où l’acteur, chanteur ou orateur est seul face à un public.

Agissant presqu’à l’insu du spectateur qui est concentré sur la voix ou le texte, l’art du geste est une botte secrète pour ceux qui doivent intervenir en public ou veulent se sentir libres et convaincants lors d’une audition.

Pour les chanteurs, acteurs, avocats, professeurs, orateurs (professionnels et non-professionnels).

Tous les projets individuels de présentation publique sont bienvenus!

Gestuelle baroque : pour les chanteurs et acteurs s’intéressant à l’historicisme, la gestuelle baroque participe au discours du chanteur-acteur des XVIIe et XVIIIe siècle. Elle s’appuie sur des traités d’époque.

Un atelier à la découverte de la magie du geste.

Le geste a un effet merveilleux pour donner la force aux expressions de la voix afin que ce langage muet des mains, des yeux, du visage, de la tête et de tout le corps fasse une puissante impression sur l’esprit, et touche vivement le cœur. 

Étienne Dubois de bretteville, L’éloquence de la chaire et du barreau, 1679)

La gestuelle Baroque : un art qui parle à l’inconscient

Ce qu’on appelle aujourd’hui « gestuelle (parfois gestique) baroque », est une technique d’accompagnement du discours par le geste, indispensable au métier de l’acteur et du chanteur du 17e siècle. Son efficacité sur le spectateur fonctionne presque à l’insu de ce dernier. Les mouvements des mains, du corps et des yeux conspirent à ce que les mots ou le chant prennent une dimension et un poids que l’intonation seule ne pourrait donner, et jouent avec les délicates lumières de la rampe.

Le premier traité de gestuelle a été écrit il y a 2000 ans

Le premier traité de rhétorique dans lequel on trouve une description précise des gestes de l’orateur date du premier siècle de notre ère. C’est le célèbre « De institutione oratoria », écrit par Quintilien, rhéteur (= avocat) et pédagogue. D’autres traités de rhétorique théâtrale et gestuelle verront le jour aux XVIIe, XVIIIe et XIXe siècles. Tous enseignent l’art de convaincre par les mouvements du corps. Mis au point par les avocats, il est utilisé par tous les personnages publics, depuis le prêtre en chaire jusqu’au chanteur d’opéra.

À l’époque baroque, les comédiens et chanteurs approchent leurs mains et leur visage des bougies de l’avant-scène pour mettre en lumière leur action gestuelle. La gestuelle s’appuie sur une grande maîtrise du geste, et peut révéler le sens caché d’un texte. Et, au delà, elle dégage une beauté et une poésie qui fascinent.

Dates : à convenir avec les participants

Délai d’inscription : inscriptions toute l’année

« L’expression est le but : le geste est le moyen; faisons-y bien attention » Jacques-Nicolas Paillot de Montabert 

Devenir membre

Marie Arnaud

Lieux/Horaires

    Cours en ligne